Assistant virtuel : tout savoir sur ce freelance 100% en teletravail

Un assistant virtuel (AV) est une personne qui apporte son soutien aux entrepreneurs à distance. Ce terme, apparu dans les années 1990, désigne la possibilité de travailler en ligne (à distance). Les progrès technologiques, tels que l’internet à haut débit, les logiciels de partage d’espace de travail en ligne et d’autres évolutions, ont fait du travail à distance une réalité.

Les assistants virtuels sont principalement demandés par les entreprises en ligne qui ont besoin d’aide mais ne veulent pas embaucher de personnel. De nombreuses petites et moyennes entreprises ont recours au soutien virtuel, notamment pour des tâches spécifiques telles que la gestion des réseaux sociaux, la gestion de sites web, le marketing digital, les newsletters, la conception de sites web et bien d’autre encore.

Dans cet article, mbftiweb t’explique tout ce que tu dois savoir sur le métier d’assistant virtuel.

Que fait une assistante virtuelle ?

Théoriquement, un AV peut proposer tout type de services, sauf préparer du café. Toutefois, ses fonctions d’assistance virtuelle ne se limitent pas au travail de bureau. De nombreuses assistantes web fournissent des services plus spécialisés en matière de marketing digital, de conception de sites web, de tunnel de vente et autres.

Certaines assistantes virtuelles se spécialisent dans un ensemble de compétences spécifiques. Par exemple, une assistante virtuelle chargée du marketing ou des relations publiques ne s’occupe que du marketing ou des relations publiques. D’autres assistants virtuels effectuent une variété de tâches mais dans un domaine spécifique. Par exemple, une assistante virtuelle spécialisée dans le coaching sportf effectue de nombreuses tâches, mais uniquement pour les coachs sportifs.

La plupart des assistantes virtuelles gèrent leur activité depuis leur domicile. Cela leur permet de gagner plus d’argent (généralement à partir de 30€ de l’heure ou plus selon les tâches proposées) et d’avoir plus de contrôle sur les tâches qu’elles effectuent. Cependant, de nombreuses petites entreprises engagent des assistants virtuels en freelance ou avec des contrats salariés. Les assitants virtuels en contrat salarié gagnent généralement entre 10€ à 15€ de l’heure selon les compétences requises.

Enfin, de nombreuses assistantes indépendantes utilisent les sites de freelance pour trouver des projets rapides et limités dans le temps. Ces postes ne sont généralement pas bien rémunérés, mais ils peuvent constituer un point de départ pour un nouvel AV et, est un bon moyen d’acquérir de l’expérience.

trouver un assistant virtuel

Si le soutien virtuel est une excellente idée pour les entreprises, il est crucial pour les entrepreneurs en ligne (webentrepreneurs) d’obtenir une aide sur mesure pour maximiser les revenus et faciliter la croissance.

En tant qu’entrepreneur, il arrive un moment où il est impossible de tout faire, du moins suffisamment bien pour être efficace et performant. La collaboration avec un assistant virtuel te libère du temps pour que te puisses te concentrer sur le travail qui apportera réellement de la valeur ajoutée à ton activité.

De plus, de nombreux assistants virtuels sont meilleurs que toi dans certaines tâches. À long terme, grâce à la collaboration, il sera de plus en plus facile d’assumer des tâches pour lesquelles tu n’es pas directement compétent. Si tu es un professionnel qui souhaite vendre des services de conseil ou des cours en ligne en plus de ton activité, avoir un AV qui te soulage sur la gestion de ton site web, de tes tunnels de vente, de tes réseaux sociaux et autre, est la meilleure solution.

déléguer à un assistant virtuel

La première étape pour collaborer avec un assistant virtuel consiste à dresser une liste des tâches que te souhaites externaliser. Crée une liste complète, en donnant la priorité aux tâches que tu souhaites déléguer en premier. Par exemple, si la gestion des emails est une activité longue et fastidieuse, mets-la en tête de ta liste. La technique de tes logiciels te prend trop de temps ? Tu peux par exemple externaliser la mise en place de ton tunnel de vente.

L’étape suivante consiste à déterminer avec qui collaborer. Il existe de nombreuses façons de trouver un assistant virtuel. Il est possible d’utiliser une agence qui embauche et forme les assistantes virtuelles telle que Fées du Web, qui affectent les A.V en fonction des services nécessaires. Tu peux aussi passer par un service de freelance tel que Malt.
La dernière option est d’impliquer ton réseau. Tu peux publier une annonce pour trouver une assistante virtuelle, trouver une personne qui a déjà de l’espérience et qui a de bonnes références te fera gagner du temps et t’évitera de nombreuses prises de tête.

Comment faire pour devenir assistante virtuel ?

          Que peux-tu offrir ?

C’est la première question que tu dois te poser. Que peux-tu offrir en fonction de tes compétences, de ton expérience et de ce qui serait demandé sur le marché. L’intersection entre ce que tu peux offrir et ce que le marché recherche est à mon avis un point souvent négligé et constitue une erreur qui ralentit le démarrage de l’entreprise. Ce qu’il se passe, c’est que nous nous laissons emporter par l’enthousiasme pour quelque chose que nous aimons et dans lequel nous excellons et nous ne ciblons pas le bon marché, nous n’identifions pas la niche qui serait prête à dépenser pour utiliser nos services.

          Étudie le marché

Cela implique que tu t’informes grâce à tous les outils disponibles en ligne (blogs, podcasts, vidéos) ; essaye d’intercepter les conversations en temps réel dans les groupes, notamment sur Linkedin. Recueille ces données, puis évalue ce que le marché recherche sur la base de ton expertise.

Identifie ta niche : quels services vas-tu offrir ? À qui envisages-tu d’offrir ces services ? Existe-t-il une demande sur le marché où tu prévoies d’offrir ces services, ou envisages-tu de vendre de la glace au pôle Nord ?

Si tu souhaites également travailler avec le marché international, tu étendras tes recherches au marché anglophone, qui est beaucoup plus vaste, mais où la concurrence est également beaucoup plus forte. La lecture d’articles rédigés par d’autres assistants virtuels t’aidera à te faire une idée du marché, mais c’est toi qui devras effectuer les recherches.

          Te former

Bien sûr, la formation t’aidera à acquérir des compétences, à apprendre des outils et des méthodologies que tu mettrais probablement plus de temps à apprendre par toi-même. Si tu ne veux pas investir dans une formation, tu peux lire tout ce qui existe sur le sujet, il y a beaucoup de matériel en anglais. Ensuite, tu dois bien sûr décider dans quel domaine tu veux te spécialiser, quelles compétences acquérir ou améliorer. Dans tous les cas, il est impensable de commencer ce genre d’activité sans formation.

Je me suis formée à l’Académie des Assistantes Virtuelles, si cette formation t’intéresse on peut également en parler.

          Créer ta présence en ligne

Si tu veux faire ce métier, le moyen le plus simple d’obtenir des clients, d’être contacté et de passer des contrats est de créer une présence en ligne qui te fasse connaître.

Quel que soit ton mode de communication préféré (écrit, audio, vidéo), fais-le ! Exprime-toi, communique, fais-toi connaître. Tu ne peux pas te contenter de créer un site web et d’attendre que les clients viennent à toi, tu dois aller à eux en partageant des informations utiles et des contenus permettant de résoudre les problèmes.

Les personnes qui visitent ton site se demanderont « Qu’est-ce qu’il y a ici pour moi ? ». Essaye de répondre à cette question dès la page d’accueil de ton site, mais aussi de manière continue, chaque jour, à travers ton contenu.

Une présence en ligne ne peut se passer des réseaux sociaux. Cela peut te sembler évident, mais il n’y a pas longtemps, on m’a posé cette question : « Puis-je être une assistante virtuelle sans avoir de profil sur Facebook ? » Que puis-je dire ?… Tu peux, tout est possible, mais quelle lutte ! Je ne pourrais pas imaginer exercer cette activité sans utiliser les réseaux sociaux, qui sont l’un de mes meilleurs atouts depuis le début.

Ce sont les tout premiers points qui me viennent à l’esprit, mais si je devais n’en retenir qu’un seul, qui à mon avis est le point de départ de notre évolution personnelle et professionnelle, ce serait : informé et formé.

Si tu recherches une assistante virtuelle, tu peux me contacter ici :

9 + 14 =